17 chandelles

Je trouve que c’est une belle journée pour avoir 17 ans, je recommencerais, pour vrai, n’importe quand. C’est la dernière année où on fait en cachette, où on triche, où on déjoue les règles. Rentrer dans les bars avec la crainte de s

e faire carter, essayer de sortir de l’alcool d’un dep, chauffer un char dans les petites rues juste pour le fun de défier l’autorité, essayer d’acheter des cigarettes.17 ans c’est ta dernière année au secondaire, l’année du voyage, du bal, l’année où tu peux te permettre de faire le cave parce que té finissant pis tu t’en fout un peu quand l’année achève d’aller en retenu, tu te gates un peu pis c’est correct. C’est l’année du premier chum sérieux ou l’année ou tu brailles ta premier peine d’Amour en disant que c’est fini, que des chums t’en auras pu. C’est le moment où dans ta tête té grand pis mature pis prête à tout, pis quand t’arrives à 30 ans tu te rends compte combien t’étais encore presqu’une enfant.17 ans, ta première brosse est prise, ton premier buzz aussi, surement, t’as découché chez quelq’un que t’avais pas le droit en disant que t’étais ailleurs, t’as mit ta meilleure amie dans le coup, t’as fait attention de rien publier qui afficherait ta géo localisation. Tas manqué des cours, copié la signature de ta mère, inventé un rendez-vous pour une session de gros french dans le premier char de ton prétendant, t’as été dans des party en disant que des parents étaient présents pis t’as stressée toute la soirée à l’idée d’avoir mentie. Shit c’est la vie tout ca.Tu restes chez tes parents, tu payes rien mise à part ton cell, pis encore, ton argent sert à aller dans des festivals, t’acheter de nouveaux vetements, 12 paires de sandales, 5 maillots parce que ca te va super bien, y’a pas de facture, pas de dette, pas de marge de crédit.C’est cool parce que té assez grand pour prendre ta place pis donner ton opinion pis si tu te trompes ben tu peu encore plaider que té trop jeune, tu savais pas, c’est le meilleur des deux mondes. Tu peux encore choisir entre la table des petits ou ben la table des grands, tas des rabais d’étudiants, t’as le droit d’aller au gym, sortir après une heure d’entrainement pis aller bouffer au Mc do avec un dessert au Chocolat Favori. C’est pas grave, t’as 17 ans..En avant de toi c’est le néant, tu sais que tout s’en vient mais tu es encore à l’abri dans ta petite chambre d’enfant transformé en repaire d’adolescent. Tu sais qu’un virage approche, que ca va arriver un moment donné, l’exil pour un programme scolaire, une résidence, un appartement avec des colocs bizarres, on a tous eu un coloc un peu bipolaire, schizo ou névrosé, ca vient avec le bail, c’est comme l’eau chaude pis l’électricité.17 ans c’est le dernier boutte où on est certain de tout. On sait qu’on va bouffer, dormir au chaud, qu’on va trouver des chums pour aller au resto, après, on sait pu, c’est selon. On part chacun de notre bord à la recherche d’une profession, pis on a aucune idée si c’est le bon choix. C’est pas tant grave, y’a toujours d’autres options.Je retournerais à 17 ans pour avoir le gout de me battre pour mes valeurs, pour vouloir défendre les causes qui me tiennent à coeur, je voudrais avoir peur de rien, passer à coté des conséquences, dire à voix haute tout ce que je pense.On dirait qu’après, tout devient sérieux pis important. Faut calculer, mettre de l’argent de coté, payer ses assurances, faire ses impots pis penser a des placements. Après, on se fait dire qu’a notre âge, on devrait savoir, on devrait pouvoir pis on est donc immature si on est pas sur. 17 ans c’est le boutte léger avant le boutte rough. Pourtant on pense qu’un coup majeur tout va donc être facile, c’est pas tant que c’est facile mais on tombe dans la colonne «responsable» on a plus d’excuse, on mange à la table avec les matantes pis si ya pu de dessert c’est pas grave, on doit comprendre,on est rendu grande.Si enfant t’apprends à marcher, à parler, pis à pas mettre tes doigts dans ton nez, à 17 ans t’apprends autant. T’apprends à te tromper, à mal évaluer, t’apprend a te sentir trahie, mis de coté. T’apprends è être la meilleure amie, la confidente, le point de repères de ceux qui se perdent un peu. Tu précises tes valeurs, tu développes tes gouts, tu confrontes tes idées pis tu les défends, persuadée que tu vas changer quelque chose aux inégalités. L’année d’après, déjà tu t’apercois que c’est pas facile de mobiliser les troupes pis déjà tu commences un peu à avoir des doutes.À 17 ans, tous tes rêves sont accessibles, y’a rien pour t’arrêter. Tu veux faire le tour du monde franchir les frontières, découvrir toutes les grande capitales de l’univers avec pas de char, pas de cash, pas d’itinéraire. Tu y crois tellement fort que quand quelqu’un essaye de te faire voir que c’est impossible tu le regardes avec la conviction inébranlable que tu vas y arriver.17 ans c’est toute l’ambition d’un adulte qui se mélange à toute la naïveté d’un enfant, pour donner une couleur exceptionnelle, imposible à reproduire. 17 ans, c’est vouloir parcourir le monde entier pis rentrer chez nous chaque soir pour s’endormir. Miss Rebelle #bonnefetemafille .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *