Destresse ton stress

J’aimerais ça diminuer le stress que vivent les ados d’aujourd’hui. J’aimerais ça vous dire que vos examens vont ben se passer, que vous avez réussi toute l’année pis que vous êtes capables encore. J’aimerais ça vous rappelez que vous avez fait vos cours, participé aux récups, que le prof vous laissera pas tomber deux semaines avant la fin, j’aimerais ça qu’au lieu de vous imaginer le pire, vous pensiez à tout ce que vous avez réalisé. Chaque fois que vous souffrez d’insomnie, vous oubliez combien vous de fois vous avez réussi. Vous vous dites que c’est foutu, que vous comprenez rien, que vous n’aurez jamais assez de temps pour étudier, le hamster va plus vite, vous vous dites que votre avenir est déjà hypothéqué, que vous n’irez pas au cégep, ni à l’université, que vous aurez pas de job, pas d’appart, que vous allez finir à la rue pendant que tous les autres autour vont réussir haut la main, publier la photo de leur diplôme, le vidéo des verres de bulle sur la terrasse dans le jardin.Je voudrais vous dire d’arrêter de vous comparer aux autres en pensant que vous êtes poches parce vous avez pas la vie merveilleuse qui défile dans votre écran. Je voudrais que vous compreniez que c’est facile d’avoir l’air d’être populaire, de prendre des selfie devant un décor grandiose, avec la position parfaite, la meilleure toune en background, le plus beau drink en main. C’est facile de bien placer ses cheveux avec une petite couette rebelle qui a l’air naturelle, un semi-sourire qui donne l’impression de ne pas être forcé, un collier bien placé qui fait l’effet de glisser naturellement. Ben vous êtes tous pareils. Vous êtes là chacun de votre bord à vous demander quoi publier pour paraitre plus fort. Derrière le clavier, vous regardez votre quote de popularité grimper comme si c’était une ligne de vie, vous espérez le passage de celle ou de celui, pis vous stressez de savoir ce qu’il va en penser, quand il apparait vous vous demandez s’il pense vraiment ce qu’il a écrit.Le temps des examens approche, ça va spinner dans vos têtes, vous allez parler à votre meilleur chum qui va vous répondre de pas vous en faire, que ça va ben aller, faisant tripler votre anxiété. Vous allez vous dire que c’est pas normal que les autres stressent pas autant, vous convaincre que vous être moins fort, moins bon, moins compétant. Ca roule encore plus vite, pas belle, pas bonne, pas organisée pis en plus vous travaillez pour payer le cell, le gym le char. Vous envisagez déjà la faillite personnelle pendant que sur les réseaux sociaux défilent les photos de la gang devant la plage dans une position qui, par hasard, met à profit les adbos. Ils sont beaux, bronzés, musclés, beaucoup plus que vous faque là vous vous dites que vous êtes pas de taille jusqu’a vous demander ce que votre âme sœur peut ben vous trouver. Ca y’est vous vous mettez en tête qu’il va vous laisser tomber, c’est sur, pas belle, pas bonne, insécure par-dessus le marché. Vous craigniez qu’il choisisse celle qui s’affiche en bikini dernier cri, avec une petite mèche rebelle pis un collier qui tombe comme par hasard juste au milieu d’une craque de sein qui, par hasard, dévoile une ligne de bronzage parfaite, shit que c’est beau sur internet…Vous regardez défiler les heures une par une, épuisé par le p’tit hamster qui fait des 1000 tours à l’heure sans jamais s’épuiser.Mais pourquoi vous stressé autant ?Pourquoi vous pensez échouer les examens, pis si mettons ça arrivait d’en couler un, y’a des reprises, des cours d’été, des admissions sous conditions. Vous avez pas idée combien de vos amis ont déjà échoué, y’en a même qui ont coulé une année, d’autres ont lâché, d’autres ont changé d’orientation, pris un chemin différent, peut être un peu plus long. Pourquoi vous vous retrouveriez célibataire ? vous l’avez séduit, il vous aime, il va pas s’en aller pour une note de science en bas de la moyenne. Vous finirez pas sans abri parce que vous avez mélangé deux formules mathématiques, vous perdrez pas votre job a temps partiel, vous allez maintenir votre abonnement, continuer vos entrainement, pis votre chum va pas crisser le camp au profit d’un collier dans une caraque de sein bronzé en gros plan.Vous visez trop haut, vous voyiez trop grand, vous être rendus beaucoup trop loin. Vous pensez que tout l’monde autour va vous jugez pour un moins bon rendement. Lâchez un peu le profil de vos amis pis allez un peu dans celui des parents. Voyez comme ils sont fiers de vos petites réussites, combien ils vous trouvent beau, stimulant, créatif. Regardez un peu les photos qu’ils ont affichées de votre récital, de votre match, lisez les commentaires laissés par les matantes pis les grands-mères. Votre valeur est là, sous vos yeux, 100 % sincère, c’est la famille, les amis proches, ceux qui vous ont vu grandir. Lâchez la p’tite bronzée que vous connaissez a peine pis qui vous remet en question quand vous savez même pas c’Est quoi son vrai nom.. come onJ’aimerais ça vous dire que c’est possible d’arrêter le hamster hyperactif qui s’amuse avec la switch de votre stress. C’est vous qui le contrôlez pis qui lui donnez de la vitesse. Dites-lui qu’il vous énerve, rappelez-lui que vous connaissez la matière à réviser pis que vous avez du temps pour étudier, dites-lui que votre chum s’en vient vous rejoindre parce qu’il vous aime, dites-lui que vous avez une grosse paye qui va rentrer, que vous allez vous acheter de nouveaux vêtements pis que vous allez vous sentir belle belle belle, dites-lui d’arrêter sa course parce que vous devez être en forme demain matin pour faire l’examen que vous avez préparé avec le prof en faisant votre feuille de notes.Faut arrêter de penser au pire, dites bonne nuit à vos parents pis allez dormir… Miss Rebelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *