Fais la différence

C’est Osheaga qui commence. Un beau festival riche en musique, en couleur. Notre belle jeunesse va se mettre sur son 36, il va faire chaud.. ben ben chaud. Les filles vont sortir leurs camisoles, bustiers, leurs jupettes, elles vont enfilé de beaux bracelets à leur bras, un collier à leur cou, elles vont même se retrouver en top de maillot. Elles vont danser nos princesses, se déhancher, branler leurs fesses. Les longues mèches vont se coller à la sueur de leur cou, de leur dos, elles vont rire, chanter crier, lever les bras en l’air, faire remonter les camisoles, elles vont cambrer le dos, elles vont tourner, sauter, dans la foule elles vont sans doute vous frôler, surement, ben ça les gars, c’est la normalité, c’est pas une invitation.

La gang de filles qui dansent dans le coin là-bas, elle t’interpelle pas, te regarde même pas, elle sait même pas que té là. Toi tu penses que la grande brune fait exprès pour t’agacer, mais ça, c’est dans ta tête, tu t’imagines qu’elle a mis sa petite camisole juste pour toi, ben non, tu penses que ses mouvements te sont destinés, ben non, tsé juste de même, té loin d’être la vedette, t’as des croutes à manger, c’est vraiment pas pour toi qu’elle est là, désolé.

À toi qui a les mains longues, toi qui s’imagines que la belle rouquine qui danse est en train de te dire qu’elle a envie de toi, si tu penses que t’as le droit de la toucher parce que ses longues cuisses sont dévoilées, parce que son top est serré, toi qui est incapable de voir une fille en short jeans pis en top de sport sans t’imaginer que tout ce qu’elle veut s’est se faire baiser, toi qui penses qu’elle mérite juste qu’on la tripote parce qu’elle est vraiment hot, reste donc chez toi en fin de semaine, y’a de bons films à TVA.

Si tu comprends pas qu’on a le droit de s’habiller comme on veut, de bouger comme on veut, si tu comprends pas qu’on n’est pas un pari, un défi, si tu penses vraiment qu’on mérite ton attitude grossière, intrusive, ton attitude de marde, parce que nos shorts sont courts, parce que nos fesses sont belles, si tu prends plaisir à nous traiter de putes, de saloppes, si té frustré de ta dernière conquête pis que tu te crois tout permis parce que té dans un festival pis les filles sont belles, si tu carbures au freeporn pis que tu t’imagines que la grande blonde en arrière est a Osheaga juste pour te séduire pis après ça te satisfaire ben t’as un esti de problème.
Je sais que c’est pas tant les agresseurs potentiels qui vont lire ce texte-là, c’est sur, y’a rien de ben ben cool pour un maniaque sexuel sur Miss Rebelle, mais si le texte te rejoint pas sache qu’il te concerne pareil.

Tsé, quand une fille se fait gosser par un mec qui veut pas décoller, quand il se fait insistant, quand il s’approche trop, quand ils sont 4 ou 5 à l’intimider en même temps, ben ça parait. La fille se déplace, elle repousse les mains, évite le regard, arrête de bouger, change de face, ben toi qui lit ça pis que se retrouve pas dans la catégorie des grossiers pis des détraqués, va donc l’aider, tsé. Rapproche-toi.
La petite ira probablement pas vers la sécurité, elle voudra pas s’en aller pis honnêtement, pourquoi ça serait à elle de manquer le show, de perdre son spot pour se retrouver derrière, pourquoi ça serait à elle de payer ?

C’est pourtant ça qu’on dit à nos filles, on leur dit de se distancer, d’aller chercher de l’aide, on leur enseigne à fuir, à favoriser le repli, mais c’est pourtant pas elles le problème. Si toi té là, t’as mis ton chest en valeur, tu veux montrer tes tattoos, t’as gonflé tes bras, toi aussi t’as mis ta belle camisole ajustée pour montré tes abdos, tu vas même surement l’enlever tantôt quand il va faire chaud. Toi aussi tu danses, tu te déhanches, tu sautes pis tu cries en levant les bras bien haut. T’as choisi le short qui te va le mieux, t’en as même peut-être acheté un nouveau pour l’événement, t’as choisi le modèle ajusté, t’as ajouté des bracelets à tes poignets parce que c’est beau, t’as placé tes cheveux, tu vas danser, te déhancher, faire bouger tes fesses, dans le fond té pareil comme elle, tu veux être beau autant qu’elle veut être belle.

L’affaire c’est que toi, on va pas t’accuser de l’avoir chercher, on va pas dire que t’as agacé, que c’est ça que tu veux, ce que tu vaux, ou ce que tu mérites, on va pas dire de toi que té une p’tite bitch. On va jamais te demander tu t’attendais à quoi habillé de même, toi on va pas chercher à te toucher, on va pas te retenir pour essayer de t’embrasser, ni te prendre pour acquis. Toi té un dude tu vois. Je le sais pas pourquoi c’est comme ça, mais c’est la fucking réalité.

Osheaga attire maintenant une foule plus grande que celle du Grand Prix, les gens viennent de partout, y’en a une couple qui comprendront pas pis qui vont se croire tout permis. Toi té là, ma fille est là aussi, vous avez choisi d’être beau, d’être confo, vous partagez la même passion pour la musique, pour la foule, vous recherchez cette même énergie qui défoule. Tu vas la voir, elle a mis comme toi sa camisole avec son short jeans un peu troué, c’est drôle, on dirait que vous vous ressemblez, elle va danser avec ses amies, elle va sourire, envoyer des Snap de sa belle p’tite face, ta sœur est là aussi, ta nièce, l’amie de ta propre fille, sa best, ta collègue est surement dans la foule elle aussi, ya surement la coach de ton gars pis la voisine qui est si fine.

J’te demande une chose en fin de semaine, garde un œil ouvert, devient celui qui va faire une différence, devient celui qui va faire en sorte que la fête va être belle, sans conséquence. Si jamais tu vois une fille qui sourit pu, rapproche-toi donc un peu d’elle, juste au cas, fais-lui simplement un signe pour qu’elle comprenne que t’as compris, fait juste pas comme si tu voyais pas, s’il te plait, toi té le bon gars, joue pas le rôle de celui qui regarde ailleurs, la fille qui est juste là, c’est un peu ma fille, c’est un peu ta sœur, Miss Rebelle #osheaga #montreal #festival #musique #loud #respect

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *