Cest la rentrée pour les parents aussi

  1. Ça y’est, vos enfants sont rentrés à l’école. On a vu ça sur Facebook.

Ils étaient tous beaux vos flos. Un beau kit pour la première journée, les cheveux bien coiffés, la casquette préférée pis un sac à dos bien ajusté pour une bonne posture. Vous avez écrit que le temps passe vite, marraine a répondu « pas déjà » avec un souvenir de premiers pas, grand-mère a commenté qu’ils étaient donc parfaits ces enfants-là. Vous avez photographié votre bébé avec la plus vieille, l’entrée dans l’autobus, l’attente dans la cour d’école, vous les avez encouragés, rassurés, consolés, vous les avez assurés que tout allait bien se passer en tentant de dissimuler le tremblement dans vos paroles. Ca shake cette petite voix-là la première journée d’école. On le voyait un peu sur vos photos que vous aviez le cœur gros.

C’est fou combien les 5 dernières années sont rapidement remontées à la surface le temps d’un café. Vous vous êtes levé tôt pour ne rien manquer, plusieurs ont même pris congé pis au retour, vous étiez là, disposé à écouter attentivement le déroulement de cette première journée. Après l’avoir bordé, vous vous êtes empressé de lire la note envoyée sagement par l’enseignante afin de vous assurer que rien d’imprévu n’était survenu.

Votre ninja a 5 ans maintenant, il va être exposé à tout ce dont vous l’avez protégé. Les impolitesses de l’un, la violence de l’autre, les chicanes, les injustices. Il va se confronter à tout ce que vous pensiez loin, comme l’intimidation, la négligence, va côtoyer des kids qui l’ont pas facile. ll va se faire voler une tuque, perdre une mitaine, pis des fois, il sera pas choisi pour la fête surprise d’un ami pis il va avoir tellement de peine.

Votre ninja est une éponge qui va se déverser à la maison. Vous allez vous empresser de rectifier ses perceptions, valider ses émotions. Il est tout petit, vous voulez pas surtout pas l’échapper, on veut tellement pas se tromper. Vous allez lire des articles, liké des pages de spécialistes pour vous outiller, vous êtes de bons parents, c’est clair, je le sais.

L’affaire c’est que ça change. Vous allez avoir des batailles a choisir pis tsé, honnêtement, ca fait quoi qu’il attache pas bien ses souliers? Dans pas long tout ça va devenir la normalité. Chacun va se rassurer, s’habituer au rythme, trouver ses repères. Les kids vont partir sans vraiment déjeuner, vous allez vous habituer a de nouvelles expressions, les tolérer de plus en plus, accorder davantage de liberté, vous faire à la nouveauté pis lentement être moins disponible, poser moins de questions, jaser moins longtemps, écouter de moins en moins attentivement.

Ben il faut pas.
Faut rester là…

De plus en plus votre Ninja prend de l’assurance, de plus en plus vous devez rester attentionné, démontrer de l’intérêt, même s’il est bon, autonome, mature pis qu’il revient avec des smiley dans ses cahiers d’écriture.

De mes jeunes en centre jeunesse tous partagent les mêmes blessures, celles issues du primaire. Ils étaient tous pourtant bien droits, bien coiffés et bien vêtus ce premier matin de maternelle, mais un moment donné, après quelques olympiades, deux ou trois spectacles de Noël, après plusieurs récrés, de nouveaux amis ou de moins en moins d’amis, ben tout a changé pis maman, confiante était moins préoccupée.

Ben je vais vous dire ce que je pense, je pense qu’il faut persévérer autant qu’eux pis faire aussi nos devoirs. On a des leçons aussi à mémoriser pis des fautes à corriger. On doit apprendre à conjuguer avec la nouveauté, à calculer les risques, évaluer les limites, on doit être autant attentif. Si vous avez tout mis en place pour que ce premier jour se déroule dans le meilleur intérêt de votre kid, ben faut continuer aussi le lendemain pis le sac à dos, faut en porter une partie si on veut pas que le ptit finisse tout croche, tsé…

Je pense que tout au long du parcours, on se doit de rester disponible autant que ce premier jour de maternelle. Si les profs prenaient aussi les présences auprès des parents, j’me demande des fois y’aurait combien d’absents ? Miss Rebelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *