La tolerance

Moi, ça me fait ni chaud ni froid que tu sois homosexuel, mais moi je suis hétéro pis j’aimerais ça que ça te dérange pas. Si j’ai pas ce meilleur ami gai dans ma vie, c’est pas de l’homophobie, c’est juste parce que ça adonne pas. Moi j’accepte que tu sois végane, mais j’aimerais que t’acceptes que moi, je mange de la viande. Tu vois, si j’ai pas les aliments que tu préfères chez moi, c’est pas que j’te juge, c’est seulement que je les connais pas. Je suis contre les gros cols de manteau en vraie fourrure, mais pour le cuir pis la laine ça me trouble pas, j’aimerais ça que tu respectes ça.

Moi je vois pas la différence dans la couleur de peau, la mienne est claire, j’aimerais ça que tu le vois pas toi non plus. Moi j’arrive a t’écouter parler de ton dieu, qu’il soit Allah, Bouddha ou Crishna, j’aimerais ça que tu puisses entendre que moi, un dieu j’en ai pas sans m’imposer tes lois.

Moi, j’te juge pas parce que t’as déjà beaucoup bu, j’aimerais ça que tu me juges pas quand je bois un vodka soda. Toi, tu veux défendre tes causes pis j’te laisse aller, j’te laisse tes débats, tes slogans, tes revendications, peux-tu juste me laisser faire avec les miennes sans dire que j’ai pas raison. Tu prêches pour ta paroisse pis j’dis pas un mot, je comprends, j’peux tu juste prêcher de mon bord sans me sentir de trop. Tu peux avoir déjà été une femme, un homme, tu peux avoir eu le besoin de changer tout ça, moi, ça me va dans la mesure ou tu critiques pas le fait que moi je peux être un peu mêlée dans tout ça, faut juste que tu me donnes une chance si jamais je fais erreur en t’interpellant, je suis pas transphobe, mais tsé des fois ces juste pas évident.

Tsé que tu vas élever tes kids avec ce que té pis avec ce que tu as, j’te laisse enseigner tes croyances, prier, pas te raser, donner ou pas de cours d’éducation sexuelle, faire l’école à la maison, tu fais ce que tu veux, pis je men mêle pas, devine quoi, je fais pareil, peux-tu juste comprendre ça sans m’accuser d’être incompétente.

Tu me demandes d’être ouvert à ta différence, mais tu me condamnes parce que je suis différente de toi, ça marche pas. Moi j’essaie de pas juger les gens parce que personne n’est parfait. Tout le monde à ses regrets, ses p’tits secrets, on a tous un squelette caché quelque part en dessous d’une boite à soulier dans un placard, on a tous passé sans payer un moment donné, on a tous menti ou triché. Si j’te dis que t’as tort ou que té dans le champ, c’est pas parce que te gai ou musulman, pis si j’te dis que j’ai une opinion différente, c’est pas parce que té immigrante ou bipolaire, c’est simplement parce que je partage pas ton raisonnement.

Dans la vie je juge, je juge la pédophilie, les radicaux, je juge la violence gratuite, l’abus des enfants, l’arnaque des grands-parents, je juge l’injustice, ça rien a voir avec la couleur de ta peau ou ton orientation sexuelle, ça rien n’a voir avec tes pratiques religieuses, ou ton guide alimentaires, j’m’en crisse ben té qui, tu frenches qui, tu vénères qui pis tu prends quoi comme pilules, je m’en fous que tu sois un disciple de Raël ou ben un Illuminati.

Ce qui me dérange c’est quand tu fais des conneries, que tu dis de la marde pis que ça finit avec des victimes innocentes. En fait, je juge pas les gens, je juge les faits alors s’il te plait, prends pas tout personnel parce que té différent, je le suis moi aussi, Miss Rebelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *